Archives pour la catégorie Nouvelles

La campagne Mégot zéro, c’est parti!

Le recyclage des mégots de cigarette, vous connaissez ? À l’heure où le recyclage du papier et du plastique est compromis par le refus de plusieurs pays d’accepter les matières à recycler des pays industrialisés il peut sembler un peu inusité de se lancer dans cette nouvelle voie de recyclage.

Pourtant, même les mégots de cigarette ont du potentiel. Les restes de tabac et de papier peuvent être compostés et les filtres, qui ne sont pas biodégradables malgré la croyance populaire, seront transformés….en mobilier urbain! Mais ce qui motive aussi à passer à l’action, c’est que laissés dans la nature les mégots de cigarette accumulés représentent des déchets toxiques pour les écosystèmes. L’entreprise Terra Cycle, située en Ontario, opère leur transformation.

Le CACE (Comité d’action et de concertation en environnement) a donc décidé de participer à la campagne Mégot zéro proposée par le SAESEM (Société pour l’Action, l’Éducation et la sensibilisation Environnementale de Montréal). La quinzaine du développement durable est l’occasion idéale pour lancer cette campagne et sensibiliser la communauté collégiale à l’importance de se départir adéquatement des mégots de cigarette. Soyez nombreux à passer au kiosque du SAESEM pour connaître les détails de cette initiative le mardi 17 avril prochain à compter de 12 h à l’entrée principale ou au Foyer en cas de pluie.

Cendrier Mégot Zéro

 

La campagne comporte plusieurs phases:

1- La caractérisation pour identifier et analyser les comportements, les lieux problématiques et les emplacements stratégiques des équipements de recyclage. (Cette phase a été réalisée en mars dernier.)

2- La transformation et/ou la relocalisation des cendriers

3- La gestion des mégots (collecte et envoi au recycleur et suivi des quantités)

4- La production d’un bilan annuel

 

De nouvelles voies de collecte sélective pour le cégep

Repenser – Réduire – Réutiliser – Recycler et Valoriser

Qui n’a jamais entendu parler de ces termes associés ? C’est peut-être d’en avoir trop entendu parler qu’on oublie parfois le chemin qu’il reste à parcourir pour en arriver à réduire nos déchets de manière significative. Au Cégep Marie-Victorin le taux de récupération est de 44 %. En d’autres termes, 56 % de toutes les matières qui sont mises au rebut auraient dû prendre le chemin du recyclage ou du compostage. Ces matières se retrouvent malheureusement dans les poubelles. Avec plus de 6 000 personnes qui fréquentent le collège chaque semaine, la gestion des matières résiduelles est sans conteste un enjeu majeur.

Le CACE a donc décidé de nouvelles actions pour changer les choses:

  • La mise en place d’un projet pilote pour la collecte des résidus de consommation alimentaire (mars 2018 à mars 2019)
  • La réalisation d’une caractérisation des mégots de cigarette en vue de l’implantation d’un programme de collecte et de recyclage de ces déchets très polluants pour les milieux naturels (mars et avril 2018)
  • L’amélioration des équipements de collecte sélective dans les classes de l’aile E du pavillon principal (été 2018)

Avec ces nouvelles mesures, le CACE espère atteindre un taux de récupération de 70 % pour 2023, ce qui permettrait à notre institution d’atteindre le niveau 3 (performance) de la certification ICI ON RECYCLE! de Recyc-Québec.

Mise-oeuvre

 

Semaine du développement durable à Marie-Vic!

Le CACE et l’Écolovic vous invitent à participer à l’une des nombreuses activités à l’occasion de la semaine de l’environnement et du développement durable:

Le mercredi 20 avril:
Kiosques sur le développement durable des étudiants du cours Défis de la planète
Kiosque sur la souveraineté alimentaire du groupe d’étudiantes du projet PIC

Le jeudi 21 avril:
Kiosque sur le végétarisme des étudiants de l’Écolovic

Le vendredi 22 avril, Jour de la Terre:
Jeux interactifs animés par les étudiants de l’Écolovic et un groupe d’étudiantes du projet PIC.
Nettoyage des berges du Ruisseau de Montigny qui borde le terrain du cégep.

091 (2)

La semaine a bien débuté avec une activité sur les plantes médicinales et le début des travaux dans notre jardin collectif où une dizaine de bénévoles ont plongé les mains dans la terre. Cette dernière activité sera reprise tous les lundis de 10 h à 16 h jusqu’à la fin mai.

Bienvenue à tous!

Plongez dans le printemps!

Le comité de jardiniers bénévoles qui se rencontre depuis la fin janvier a déjà sélectionné les variétés de légumes qui seront cultivés aux Jardins MAVI l’été prochain. Pour les découvrir et partager la passion du pouce vert ses membres vous convient à un atelier de démarrage de semi10418543_955024214592390_8822593852077189601_ns qui se tiendra:

– Le mercredi 9 mars
– de 12 h à 14 h
– au local de la Pierre angulaire (B-008)

Les participants pourront ramener une petite pousse pour la maison. L’activité est gratuite mais le nombre de places étant limité nous vous invitons à vous inscrire au préalable auprès de Chantal Perron au local A-006. Bienvenue à tous!

 

 

Table-ronde sur la souveraineté alimentaire

En 2008 la FAO soulignait que les marchés mondiaux enregistraient une augmentation de près de 130 % du cours du blé par rapport à l’année précédente. Comment les aliments sont-ils devenus une source de profits plutôt que de nourriture? Les causes sont multiples mais dans ce contexte la souveraineté alimentaire se présente de plus en plus comme un moyen pour assurer la sécurité alimentaire un peu partout dans le monde.

Le mercredi 24 février, de 12 h à 14 h, au local B-008, dans le cadre du Mois de l’histoire des Noirs, plusieurs invités spéciaux seront parmi nous pour imaginer des pistes de solution à l’échelle de la communauté étudiante. Joignez-vous à nous pour exprimer votre point de vue!

Liste des invités spéciaux:

* Pierre-Réginald Azar, Fond action santé communautaire Bénise-Normil (FASCBN)

* Adulai Djalo, enseignant du Département de sciences sociales

* Ciriac Oloum, enseignant du Département de Philosophie

* Serge Rousseau, agent de projet à la CDC de Rivière-des-Prairies pour le développement d’un magasin général à Rivière-des-Prairies

* Éternel Victor, Alliance théâtrale haïtienne

Bornes de recharge de véhicules électriques accessibles au cégep!

Les propriétaires de véhicules électriques pourront désormais avoir accès à trois bornes de recharge récemment installées dans le stationnement du pavillon principal suite aux démarches du CACE (Comité d’action et de concertation en environnement) entamées au printemps dernier, en collaboration avec l’équipe des ressources matérielles.

Deux des trois bornes installées sont subventionnées par le Ministère des Ressources naturelles par le biais du programme Branché au travail qui finance l’installation de bornes électriques pour les employeurs qui s’engagent à fournir ce service à leurs employés. En plus de ces bornes dites privées, le cégep a aussi procédé à l’installation d’une troisième borne publique, non subventionnée mais accessible à tous et répertoriée dans le réseau Circuit électrique d’Hydro-Québec.

Pour vous inscrire en tant qu’utilisateur vous êtes invités à contacter Renée Lemieux, technicienne en environnement, au local B-001.

À l’aube du COP21 (Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques à Paris) le CACE est fier de cette contribution de notre institution à la lutte aux émissions de gaz à effet de serre. Outre cette action, le CACE contribue aussi annuellement à plusieurs plantations d’arbres dans la forêt boréale pour compenser les émissions causées par les déplacements lors de l’organisation d’événements écoresponsables.

Concours de décoration de citrouilles

CitrouilleVotre service d’animation socio-culturel et environnement vous invitent à participer à la 4e édition du Concours de décoration de citrouilles qui attire chaque année de nombreux participants. Au programme: décoration de citrouilles, dégustation de potage et gâteaux à la citrouille et spectacle en direct de APigeon. Les citrouilles seront exposées jusqu’au 30 octobre et les membres de la communauté collégiale sont invités à voter pour leur citrouille préférée,

Tous le matériel de décoration écoresponsable est fourni sur place.

Pour participer au concours vous devez vous inscrire auprès de Chantal Perron au local A-006. Bienvenue à tous!

Fête de clôture de la saison de jardinage et atelier sur la permaculture

Les Jardins Skawanoti, en collaboration avec le Cégep Marie-Victorin, vous invitent à la Fête de clôture de la saison de jardinage qui se tiendra le samedi 17 octobre prochain sur le site des Jardins MAVI.

Au programme

  • De 11 h à 14 h:  Dîner collectif, mini-marché et projection de film
  • De 14 h à 16 h 30:  Atelier sur la permaculture avec Liza Charbel de Jardins sans frontières

lizaAprès une carrière de 10 ans dans le secteur privé à Dubai, Liza découvre la permaculture et décide de fonder son propre organisme, Jardins sans frontières, afin de partager avec la communauté sa passion pour l’écologie profonde, à travers des ateliers, des conférences et des voyages éducatifs conscients qui sont à la portée de tous, à Montréal et ailleurs.

Contenu de l’atelier

Origines de la permaculture, comment appliquer la permaculture dans tous les aspects de notre société, comment s’inspirer d’une forêt pour conceptualiser notre jardin, exemples de jardins permaculturels à petite échelle et visite en groupe des jardins du cégep pour appliquer les différents éléments discutés.

L’activité est gratuite mais les inscriptions sont obligatoires par courriel ( renee.lemieux@collegemv.qc.ca) ou au local A-006.

Vous pouvez aussi profiter des dernières récoltes en vous présentant aux mini-marchés publics qui se tiendront les 7 et 14 octobre, sur le site des jardins ou près du local B-008 en cas de mauvais temps.

Table ronde sur la souveraineté alimentaire

Le mercredi 7 octobre 2015, 12 h à 14 h, local B-008

Saviez-vous qu’en 2006 l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture publiait un rapport qui faisait état que plus de 700 000 canadiens souffraient de la faim, dont une proportion importante d’enfants ?

La souveraineté alimentaire se présente de plus en plus comme une solution pour assurer la sécurité alimentaire des populations un peu partout dans le monde. Vos animateurs socioculturel et environnement vous convient à un dîner communautaire pour discuter de cette problématique en compagnie de deux invités spéciaux. Un buffet sera offert aux participants. L’activité est gratuite mais les inscriptions sont obligatoires auprès de Chantal Perron au local A-006 avant le 6 octobre.

Invités spéciaux :

Éternel Victor, Un récit de voyage sur la Vallée de l’Artibonite en lien avec la souveraineté alimentaire des paysans de la région

L’agriculture de la région favorise les plantations et les cultures vivrières à petite échelle organisées autour des familles. . Toutes ses valeurs étaient d’alimenter, dans une certaine mesure, les marchés locaux, régionaux et nationaux, d’où résulte son efficacité. Aujourd’hui, bouleversée par la politique de la libéralisation et les libres échanges, l’agriculture de la région n’a plus d’importance pour les agriculteurs qui se voient moins privilégiés et mal adaptés à la compétition des marchés. De ce fait, il ne peut exister de souveraineté alimentaire des paysans de la région sans le maintien d’une agriculture de proximité destinée en priorité à revitaliser les marchés locaux, régionaux et nationaux, sans leur participation au développement, sans le contrôle des frontières par l’État, sans le renouvellement des outils traditionnels.

Pierre-Réginald Azar, Fond action santé communautaire Bénise-Normil (FASCBN)

Le diabète de type 2 et l’hypertension sont deux causes de mortalité précoce chez les personnes d’origine haïtienne. Le Fond-Action Santé Communautair, Benise-Normil (FASCBN) a été créé le 14 avril 2014 par M. Pierre Reginald Azar suite au décès de sa mère morte à l’âge de 39 ans des suites de complications liées au diabète accompagné d’hypertension. L’organisme développe les compétences des jeunes défavorisés à risque et des parents en matière de saines habitudes de vie pour diminuer la prévalence du diabète de type 2. Le développement de projets d’agriculture urbaine peut contribuer à la prévention de ces maladies puisque l’accès à des aliments sains et de proximité a été identifié comme étant un enjeu pour le quartier de Rivière-des-Prairies.