Table ronde sur la souveraineté alimentaire

Le mercredi 7 octobre 2015, 12 h à 14 h, local B-008

Saviez-vous qu’en 2006 l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture publiait un rapport qui faisait état que plus de 700 000 canadiens souffraient de la faim, dont une proportion importante d’enfants ?

La souveraineté alimentaire se présente de plus en plus comme une solution pour assurer la sécurité alimentaire des populations un peu partout dans le monde. Vos animateurs socioculturel et environnement vous convient à un dîner communautaire pour discuter de cette problématique en compagnie de deux invités spéciaux. Un buffet sera offert aux participants. L’activité est gratuite mais les inscriptions sont obligatoires auprès de Chantal Perron au local A-006 avant le 6 octobre.

Invités spéciaux :

Éternel Victor, Un récit de voyage sur la Vallée de l’Artibonite en lien avec la souveraineté alimentaire des paysans de la région

L’agriculture de la région favorise les plantations et les cultures vivrières à petite échelle organisées autour des familles. . Toutes ses valeurs étaient d’alimenter, dans une certaine mesure, les marchés locaux, régionaux et nationaux, d’où résulte son efficacité. Aujourd’hui, bouleversée par la politique de la libéralisation et les libres échanges, l’agriculture de la région n’a plus d’importance pour les agriculteurs qui se voient moins privilégiés et mal adaptés à la compétition des marchés. De ce fait, il ne peut exister de souveraineté alimentaire des paysans de la région sans le maintien d’une agriculture de proximité destinée en priorité à revitaliser les marchés locaux, régionaux et nationaux, sans leur participation au développement, sans le contrôle des frontières par l’État, sans le renouvellement des outils traditionnels.

Pierre-Réginald Azar, Fond action santé communautaire Bénise-Normil (FASCBN)

Le diabète de type 2 et l’hypertension sont deux causes de mortalité précoce chez les personnes d’origine haïtienne. Le Fond-Action Santé Communautair, Benise-Normil (FASCBN) a été créé le 14 avril 2014 par M. Pierre Reginald Azar suite au décès de sa mère morte à l’âge de 39 ans des suites de complications liées au diabète accompagné d’hypertension. L’organisme développe les compétences des jeunes défavorisés à risque et des parents en matière de saines habitudes de vie pour diminuer la prévalence du diabète de type 2. Le développement de projets d’agriculture urbaine peut contribuer à la prévention de ces maladies puisque l’accès à des aliments sains et de proximité a été identifié comme étant un enjeu pour le quartier de Rivière-des-Prairies.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *